Je m’appelle Hélène, et je suis la créatrice de l’Écho Beauté.

helene-lechobeaute

Tout part d’une passion…

Plutôt classique, n’est-ce pas ? Mais vous aussi, vous avez forcément connu cela : la découverte d’une thématique, l’envie irrépressible de vous documenter sur elle, d’en savoir encore et toujours plus, de l’expérimenter à la première personne, d’y initier vos proches, de hurler votre amour sur les toits.

Ma passion pour la cosmétologie s’est manifestée très tôt. Petite, je me revois tenter de faire des décoctions de rose : j’arrache quelques pétales aux roses de mon jardin, je les plonge dans un bocal d’eau minérale et je laisse macérer le tout quelques jours dans l’obscurité et la fraîcheur de la cave. Vous vous en doutez, le résultat était rarement au rendez-vous (surtout en termes d’odeur). J’ai aussi concocté des onguents improvisés pour guérir la gommose des arbres (que je prenais, à l’époque, pour des blessures infligées au tronc). Ma recette « miracle » ? Du sable tamisé, de l’eau de pluie, des morceaux d’herbe fraîche, des pétales de marguerite et des spores de fougère.

En grandissant, je ne me contente plus de fouiller le tiroir à maquillage de ma grand-mère et j’achète mes tout premiers cosmétiques. Je reste sur le territoire des marques dites conventionnelles. En parallèle, je commence à me documenter sérieusement sur la peau, les ingrédients cosmétiques et leur fabrication. Le livre de Rita Stiens, La Vérité sur les cosmétiques, fut le déclencheur pour me faire basculer du côté bio de la force, à l’âge de 18 ans.

Oui, la cosmétique green peut être glam’ !

Ma sortie du territoire des marques traditionnelles me réjouit pour l’apaisement qu’elle apporte à ma conscience, mais se présente également avec son lot de désillusions : à l’époque, le bio en cosmétique n’en était plus à ses balbutiements, mais restait encore relativement timide. Je suis quelque peu frustrée de devoir m’en remettre à des produits aux odeurs brutes, aux packaging peu incitatifs et à l’efficacité parfois discutable, en particulier dans le domaine du maquillage.

C’est à 20 ans que je découvre les cosmétiques éco-luxe : enfin, des produits éthiques et sains qui ne renoncent pas à l’ultra-sensorialité ! À l’époque, cette gamme de produits connaît une forte croissance de l’autre côté de l’Atlantique, mais reste méconnue en France. Je vogue de marque de niche en marque de niche, et je prends plaisir à tester leurs produits de beauté.

Je partage mes découvertes avec vous

Le temps passe, j’amasse les livres sur la cosmétologie, les modestes connaissances qui s’ensuivent et les tests de produits. J’échange avec d’autres converties sur les forums, mais ça ne me suffit pas. Un blog ? Pour tout vous dire, l’Écho Beauté n’est pas mon premier jet ! C’est en 2013 que j’ai lancé mon premier blog dédié aux cosmétiques green (un over-blog, mais chut). Il dérive désormais sans capitaine sur l’Internet depuis bon nombre d’années !

Aujourd’hui, mon envie de partage reste tenace. J’ai donc créé l’Écho Beauté pour vous guider au quotidien dans vos choix de cosmétiques naturels, à travers des reviews et des guides beauté. J’espère que vous y ferez de nombreuses découvertes ! ♥

Soyez belle et fidèle à vos valeurs !